Le plateau, un lieu pour réinventer les pratiques pédagogiques

Samuel Nowakowski, maître de conférences au Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications,nous accueille dans la salle J009 qui vient d’être équipée pour favoriser l’émergence de nouvelles pratiques pédagogiques et de travail : « cette salle est l’aboutissement du projet  Plateau, en référence aux plateaux de Gilles Deleuze : ces espaces rhizomatiques qui laissent émerger toute configuration ».

Sur le Plateau, à proximité d’un tableau blanc interactif, on retrouve les  mêmes « node » mobiles que ceux de la salle A123 qui accueillera un atelier sur la mutation des espaces pédagogiques le 10 juin prochain. Un peu plus loin, plusieurs sièges sont disposés autour d’un comptoir au bout duquel deux grands écrans permettront de tenir des réunions en visioconférence, c’est le « mediascape ». Tout autour, les murs sont recouverts d’une peinture sur laquelle on peut écrire avec des marqueurs pour tableaux. Pour Samuel Nowakowski, « cette salle est un outil », charge à chacun de se l’approprier et d’en imaginer les usages.

Imaginer le campus du futur

Ces aménagements sont un pas de plus dans le projet du collégium lettres et sciences humaines : repenser les pratiques pédagogiques et imaginer le campus du futur. « Il ne s’agit pas d’équiper chaque salle de cette manière, mais d’offrir un lieu qui invite à collaborer autrement » explique Samuel Nowakowski, « ici, les usages peuvent s’articuler autour de l’outil et inspirer de nouvelles pratiques pédagogiques que l’on pourra mobiliser ailleurs ».

Au travers de ces aménagements expérimentaux (soutenus par l’université et la Région Lorraine), il s’agit aussi de démontrer les bienfaits d’une salle de classe que l’on peut s’approprier. Avec le cours expérimental ELIE, les étudiants ont pris conscience du bien-être auquel contribue un tel lieu : « certains m’ont écrit spontanément pour me remercier et me dire que ce cours leur avait fait redécouvrir l’université sous un jour plus positif » témoigne Samuel Nowakowski.

« En instaurant une salle qui ne soit plus étanche, on s’en libère et on favorise l’extension du cours autour d’elle dans le temps et dans l’espace. La salle devient un lieu de ralliement, dans lequel l’étudiant se sent à la fois plus libre et plus responsable ».

Convaincu de l’intérêt à multiplier les expériences et à les partager, Samuel Nowakowski expose ses observations et ses conclusions sur son carnet de recherches.

8ème atelier de pédagogie curieuse

Les ateliers de pédagogie curieuse sont organisés par les UFR Sciences humaines et sociales de Metz et Nancy, afin d’encourager le partage d’expérience et la réflexion entre enseignants et professionnels de la pédagogie, toutes disciplines confondues. Le 8ème atelier a été l’occasion d’inaugurer le Plateau, en visioconférence avec les collègues réunis à Metz :

su2ip